Forum Classe Prépa ENS Cachan

Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fidel Castro

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Fidel Castro   Mer 20 Fév - 21:32

Un mythe vivant quitte le pouvoir.

Le bourrage de crâne qu'on subit nous pousse à le traiter tel le pire dictateur qui puisse exister. Je tiens quand même à rappeller qu'il a su préserver son peuple de la faim et de la maladie et ce malgré l'embargo injuste imposé par les U.S.A, et ce même après la chute du grand frère soviétique.

Il n'est pas si facile de résister face à l'impérialisme américain, après avoir subi plusieurs attentats (une dizaine), des tentatives de coup d'état, orchéstrés par la C.I.A, on vient lui reprocher de faire des prisonniers politiques. Ca me fait doucement sourire. Qui est le dictateur ? Dans la plupart des pays soit disant démocratiques d'amérique du sud les prisonniers politiques sont légion, chaque année des syndicalistes sont tués par les gouvernements. Les USA donnent des leçons de démocratie, Cuba doit avoir 150 prisonniers politiques grand maximum, il y a encore plus de prisonniers à guantanamo.

Le socialisme à la Cubaine n'est pas monstrueux, et même si il a probablement besoin de se moderniser faut arrêter de stigmatiser Castro comme on le fait. Ca relève vraiment du bourrage de crâne, on ne peut accepter une expérience socialiste qui réussirait. De la même façon qu'on a fait assassiner Allende on assassine la pensée Cubaine.

Pour finir Cuba a donné de l'espoir à des millions de gens à travers le monde, dans les années 60/70 toute la gauche admirait Castro. Les intellectuels français se rendaient en masse à Cuba. Cuba était un modèle. Castro n'a jamais rien caché. Qu'est ce qui a tant changé depuis lors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme.T

Jérôme.T

Nombre de messages : 87
Age : 29
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 12:39

Un mythe vivant ? juste un vieillard despote qui part en retraite, oui.

D'accord c'est peut-être pas le pire dictateur, ce serait dur de battre Kim Jong-Il de Corée du nord, il fait tellement bien son boulot qu'on ne sait même pas ce qui se passe exactement là-bas. Le "Leader Maximo", bien que leader "socialiste", n'est pas un Staline (Castro ne pratique pas le culte de la personnalité pour lui-même, il met des affiches du Che à la place, ça a plus de succès...). Embargo injuste ? possible. Les USA n'ont pas fini leur croisade anti-communiste.

Mais faire de Cuba "un modèle" reste quelque peu inacceptable.
Ne compare pas les prisonniers politiques cubains et les prisonniers politiques américains : ceux des cubains sont des dissidents politiques (en gros, si tu pense pas comme nous on te coffre), ceux des américains sont des "suspectés d'attentats terroristes" contre l'oncle Sam. Les américains n'emprisonnent plus leurs dissidents politiques à ce que je sache, c'est fini le Maccarthysme.
En ce qui est dans tentatives de coup d'Etat orchestrés par la C.I.A, on est dans un contexte de guerre froide. Les missiles soviétiques à portée moyenne ou longue dirigés vers le continent c'est mieux peut-être ? Facile d' "argumenter" avec des faits historiques hors-contexte.
(N'allez pas croire que je sois pro-américain non plus)
Hop un petit sophisme sur les chiffres comme tu le fais si bien aussi : 150 prisonniers c'est pas beaucoup ? mais c'est un petit pays. Si les américains en ont beaucoup plus, c'est parce que c'est un pays largement plus important...
"Toute la gauche admirait Castro" ? tu t'emportes légèrement, les pro-staliniens (et autres inconscients) admiraient Castro, le peuple admirait le Che (vive la "révolution" cubaine ! une dictature pro-stalinienne à la place d'une dictature pro-américaine, wouaou!). C'est pas la même chose.
"Qu'est-ce qui a tant changé" ? justement rien. Même s'il quitte le pouvoir, il y a de grandes chances que son beau-frère qui reprend le flambeau va se marquer dans une continuité de la politique "socialiste" cubaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 19:52

Citation :
Le "Leader Maximo"

T'as l'air de vraiment bien connaitre le sujet pour utiliser une expression que ni Castro ni les Cubains n'utilisent. Ca démarre bien.


Citation :
"suspectés d'attentats terroristes"

Exactement la même terminologie que celle utilisé par tout les dictateurs du monde pour enfermer leurs prisonniers politiques. "terroriste"

Les américains ont pas de prisonniers politiques ? Et Leonard Peltier ? Tu sais exactement qui sont les prisonniers de Guantanamo ?

Tu justifies les attentats portés contre Fidel Castro par le contexte de la guerre froide, et les tentatives de coup d'état contre Chavez plus récemment, elles aussi orchéstrées par des agents américains, tu les justifies par quoi ? Donner des leçons sur les prisonniers politiques quand on a placé au pouvoir la plupart des dictateurs sud-américains, et qu'on est responsable de nombre de coups d'état à travers le monde c'est assez ironique.

Citation :
"Toute la gauche admirait Castro" ? tu t'emportes légèrement, les pro-staliniens (et autres inconscients) admiraient Castro, le peuple admirait le Che (vive la "révolution" cubaine ! une dictature pro-stalinienne à la place d'une dictature pro-américaine, wouaou!). C'est pas la même chose.

Justement là tu dis n'importe quoi. Quand je dis toute la gauche admirait Castro ou Cuba comme tu veux c'est une réalité. Le modèle Cubain a été admiré par toute la gauche pendant longtemps, et pas Che Guevara uniquement. Mais Cuba en tant qu'état socialiste. Et ce particulièrement en France.

Je te rappelle aussi que la révolution Cubaine a eu lieu en 1958 et que Staline est mort en 1953, du coup dire que Cuba est une dictature pro-stalinienne c'est plutôt marrant. Dire aussi que se sont les pro-staliniens qui admirent Castro c'est marrant aussi d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 122
Age : 30
Localisation : Courrières
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 21:24

Je vais pas rentrer dans la polémique.
Juste deux choses.
D'abord, dire que ce n'est pas un régime stalinien parce que le coup d'état de 1959 se situe historiquement après la mort de Staline c'est également du grand n'importe quoi : l'arrivée de Brejnev au pouvoir en URSS en 1964 est assimilé à un retour au stalinisme, non seulement dans les faits mais également dans le discours puisque Brejnev revenait sur ce que disait Khrouthchev sur les crimes de Staline en le mentionnant de manière positive.
Donc Cuba peut sans problème être assimilé à une dictature stalinienne (Une partie de ma famille est impliquée par la force des choses dans ce sujet puisqu'ayant lié de fortes amitiés avec des citoyens cubains opprimés et dans une misère importante, ils ont réussi à faire naturaliser illégalement certains d'entre eux, notamment en Espagne).

Et puis aussi : dire qu'une partie de la gauche soutenait le régime de Cuba n'est pas faux : Miterrand était le premier parmi ces gens là (et ce n'est vraiment pas une fierté que de dire cela).

Pour une lecture claire et précise sur le sujet : Jacobo Machover (immigré cubain arrivé en France en 1963, journaliste et critique littéraire notamment pour le journal Libération, comme quoi tous les gens de gauche n'était pas pro-Castro, et heureusement) et son livre " Cuba, totalitarisme tropical", ou l'histoire du castrisme du point de vue de ses victimes, un livre qui vous fait réfléchir, vous apprend beaucoup de chose, et vous montre qu'un discours comme celui de Pablo face à la dictature cubaine est tout simplement intenable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme.T

Jérôme.T

Nombre de messages : 87
Age : 29
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 21:47

Je suis content d'être parti mangé avant de répondre, Bertrand m'a devancé, et en plus a balancé des arguments que je n'aurais pas trouvé moi-même. J'attendais l'avis de quelqu'un "de gauche".

Mais avant, (j'aime ces débats on apprend plein de choses) je suis allé me renseigner sur l'Etat "social" cubain, etc. Et bien je suis tombé sur quoi ? un article tiré de "La Riposte". Pablo ton discours c'est le même. De plus ils ont une certaine aptitude à faire abstraction de certaines choses importantes, comme les élections non-libres ou les répressions des dissidents mais surtout des journalistes.
Donc voilà, ce que je vais dire maintenant n'a strictement aucun intérêt intellectuel : j'abandonne cette polémique, je ne ferais aucun débat idéologique contre des valeurs que je n'arrive pas à comprendre.

/forfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 22:19

Citation :
Donc Cuba peut sans problème être assimilé à une dictature stalinienne

Oui peut être assimiler à une dictature stalinienne (ça n'en est pas une soit dit en passant Cuba n'a rien d'un pays totalitaire), mais l'utilisation du terme pro-stalinien n'est pas adéquat. De la même façon on peut se dire aujourd'hui Mitterandiste mais pas pro-Mitterand. Partant du principe que Jérome maitrise la langue Française il s'agit d'un anachronisme.

Jacobo Machover. Une référence sur Cuba. Ce grand homme de gauche ami des milieux d'extrême droite de Miami, l'homme qui a déclaré que les attentats terroristes perpertrés (en 1997) contre Cuba sont un exemple parfait de violences légitimes. L'homme qui a découvert l'existence d'un complot antisémite castriste. L'homme qui a écrit de Che Guevara qu'il est un bourreau fanatique. Excuse-moi mais c'est pas une référence en la matière.
Attentat perprétré par un certain Posada qui vit en homme libre aux USA après avoir fait sauter un avion de ligne en 76 à Cuba et fait sauter 2 hotels toujours à Cuba. Les USA le laissent vivre dans leur pays. Magnifique.

Que reproche-t-on exactement à Cuba ? Les tortures et les assassinats qui n'ont pas eu lieu comme ils ont eu lieu sous le régime de Batista et dans la plupart des régimes sud américains durant tout le 20eme siècle ?
Citation :

La révolution cubaine est sans doute l'événement historique qui a généré et qui continue de générer le plus de controverses depuis l'après-guerre. Elle a suscité des passions les plus folles, déclenché les haines les plus féroces, faisant de l'histoire cubaine post-59 la période la plus vilipendée de l'histoire latino-américaine où les remarquables réussites sociales sont dénigrées et jetées aux oubliettes de l'histoire de la justice sociale du Tiers Monde. Par exemple, Cuba reste le seul pays pauvre à s'être libéré de la misère malgré le blocus. Par contre les stigmatisations du régime politique sont effectuées à tour de bras et les dénonciations de la restriction des libertés individuelles sont sans cesse reportées. Soulignons que l'hostilité étasunienne et l'acharnement de Washington à isoler Cuba à tous les points de vue et l'état de siège économique, ne favorisent en aucun cas l'émergence d'un climat démocratique. Aux Etats-Unis, toutes les nouvelles concernant Cuba sont négatives sans aucune exception. Il en est généralement de même en Europe occidentale. Les préjugés à l'encontre de Cuba restent bien ancrés dans les esprits, malgré la fin de la guerre froide, et sont souvent peu en accord avec la réalité du pays. Déjà en 1959, le journaliste du New York Times, Herbert L. Matthews estimait que « la façon dont la révolution cubaine avait été contée dans nos journaux [était] le plus grave échec de l'histoire du journalisme américain » 1, ajoutant que la manière dont la presse « rendait compte de la révolution cubaine était le pire exemple de ses vices ». 2

La propagande la plus scandaleuse fut sans doute le Cuban Children's Program organisé par l'Administration Eisenhower en 1960. La communauté en exil commença à faire circuler des fausses histoires à propos de l'endoctrinement des enfants qui seraient soi-disant arrachés à leurs parents pour être envoyé en Union Soviétique par le gouvernement révolutionnaire de Castro. Cela en vue de discréditer le régime et de déclencher l'hostilité de la population. Le faux décret que les exilés faisaient circuler, le faisant passer pour un document officiel de l'administration révolutionnaire disait ceci :

Chaque enfant restera avec ses parents jusqu'à l'âge de trois ans, et sera ensuite remis à l'Organisation des Cercles Infantiles. Chaque enfant âgé de trois à dix ans vivra dans un dortoir gouvernemental et ne pourra voir ses parents plus de deux fois par mois…. Les enfants plus âgés seront placés à l'endroit le plus approprié et donc ne reviendraient sans doute jamais. 3

Un total de 8 331 enfants furent arrachés à leurs parents et envoyés aux Etats-Unis par le biais de ce programme qui coûtera plus de 28 millions de dollars à Washington et qui déchirera de nombreuses familles trompées par les exilés. 4 Les journaux s'empressaient d'exprimer leur aversion envers le pseudo endoctrinement communiste, et reprenaient allègrement les racontars répandus par les exilés. 5 Felix Roberto Masud-Piloto, qui s'est retrouvé aux Etats-Unis suite aux rumeurs répandues par la communauté exilée déclarait qu'aucune preuve à ce jour n'avait pu être apportée et remarquait que :

Pas un mot n'évoquait cependant la situation dramatique, et dans la plupart des cas, traumatique à laquelle les enfants faisaient face : une séparation de leurs parents, une arrivée en terre étrangère, une barrière linguistique, et une adaptation à une nouvelle culture et un nouvel environnement. Ces transformations émotionnelles furent grandement ignorées par les médias pendant que les enfants étaient rapidement éparpillés dans plus d'une centaine de communautés de Miami en Floride, à Yakima, à Washington. 6

Les histoires les plus fantaisistes ont circulé concernant le leader de la révolution cubaine et actuel président de Cuba. La CANF a notamment publié un ouvrage où une biographie de Fidel Castro était ébauchée : « Dans sa jeunesse, Fidel était un gangster. A Bélen [lycée], ses héros étaient Hitler, Mussolini, et Primo de Rivero, le phalangiste espagnol. Il avait l'habitude de se promener avec une copie espagnole de Mein Kampf sous le bras…Il n'est pas difficile de dire que Fidel Castro était un fasciste, un sympathisant fasciste ou un nazi…Y'a t-il quelque chose d'humain [chez cette personne] ? Je n'arrive pas à trouver une seule qualité humaine et je ne cherche pas d'être critique ». 7

En ce qui concerne les supposées tendances fascistes de Fidel Castro, les affirmations précédentes sont tellement burlesques qu'aucun commentaire n'est nécessaire. Par contre, personne ne peut remettre en cause le degré d'autoritarisme de la révolution cubaine (qui s'explique en grande partie par la strangulation économique et la campagne terroriste contre Cuba) même si aucun organisme international n'a pu démontrer autre chose que ce que le propre gouvernement cubain admet en terme de violations des droits de l'homme. La seule divergence porte sur le nombre de prisonniers. Rappelons également que les sanctions économiques et la campagne terroriste menées contre Cuba font que le pays se trouve dans un état d'exception depuis le triomphe de la révolution avec toutes les dérives que cela présuppose en termes de libertés individuelles.

Soulignons aussi que Cuba est sans doute le seul pays d'Amérique latine où pas un cas de torture n'a été reporté, pas une disparition n'a eu lieu, aucun assassinat politique n'a été perpétré en 44 années de révolution et d'état de guerre. Aucun journaliste n'a été tué. Tout cela est confirmé par le rapport du Département d'Etat de 2000 qui stipule qu'il n'y a pas de « disparitions ou d'assassinats pour des raisons politiques » à Cuba. La triste histoire de l'Amérique latine avec ses légions de disparus, ses tortures en série, ses génocides, et toutes les exactions commises par les régimes néo-fascistes tels que ceux du Chili, de l'Argentine, de Bolivie, et d'Amérique centrale, est là pour attester de ce que l'on pourrait appeler l'exception cubaine. Ajoutons également que hormis les cercles d'extrême droite de Miami (qui n'ont jamais fourni la moindre preuve), aucune institution internationale n'a jamais accusé Cuba des crimes commis par une immense partie des pays latino-américains durant la guerre froide. A cet égard, l'écrivain espagnol, Manuel Vásquez Montalbán, remarquait : « Je trouve en tout cas surprenant que, en quatre décennies de castrisme, et avec le luxe de moyens, matériels et humains, dont dispose l'opposition à Miami, on n'ait pas pu produire un seul Livre Blanc sur la torture à Cuba : un inventaire précis et fiable, comme il en existe à l'encontre de nombreux pays, y compris de démocratie formelle ». 8

Quant aux qualités humaines soi-disant inexistantes, évoquons quand même certains chiffres, s'ils ne contestent pas le fait que Fidel Castro soit un homme de pouvoir, démontrent le degré d'humanisme de la révolution cubaine et de son leader qui ont fait de Cuba la société la plus égalitaire d'Amérique latine et du Tiers-monde, où le niveau de justice sociale atteint reste sans précédents : Le taux d'analphabétisme pour l'Amérique latine est de 11,7% et de 0,2% pour Cuba. Le taux de mortalité infantile est de 32 pour mille pour l'Amérique latine et de 6,2 pour mille pour Cuba (celui de Washington est deux fois plus élevé). L'espérance de vie est de 70 ans pour les Latino-américains et de 76 ans pour les Cubains. Le taux de scolarisation dans l'enseignement primaire (jusqu'à 11 ans) est de 92% pour le continent latino-américain et de 100% pour l'archipel des Caraïbes. Le taux de scolarisation dans l'enseignement secondaire (jusqu'à 14 ans) est de 52% pour l'Amérique latine et de 99,7% pour Cuba. 76% des enfants latino-américains atteignent le niveau du collège et ce chiffre est de 100% pour les élèves cubains. Le nombre de médecins pour 100 000 habitants est de 160 pour l'Amérique latine et de 590 pour Cuba. Le taux de la population entre 15 et 49 ans touchée par le sida est de 0,5% en Amérique latine et de 0,05% à Cuba. Le taux d'incidence annuel du sida pour 1 million de personnes est de 65,25 pour l'Amérique latine et de 15,6 pour Cuba. Le Comité Economique et Sociale de l'Union Européenne écrivait dans un rapport de 1997 : « Ces chiffres sont exceptionnels parmi les pays en voie de développement ». 9

Aucun pays latino-américain ou du Tiers-monde n'a atteint un Indice de Développement Humain (IDH) comparable à celui de Cuba lequel est similaire à celui des pays les plus développés. Le rapport du 6 décembre 2001, de la Commission Economique pour L'Amérique Latine des Nations Unies (CEPAL) a conclu que « la politique sociale est indiscutablement un secteur où Cuba a excellé en garantissant une distribution équitable du revenu et le bien-être de la population, en investissant dans le capital humain ». Rappelons encore une fois que Cuba est l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine en terme de ressources naturelles et qu'un blocus datant de 44 ans nuit au développement économique et social de l'île. Nous admettrons au vu de ces données que le gouvernement cubain est profondément concerné par le bien-être de sa population et qu'à bien des égards, il est plus démocratique que de nombreuses nations latino-américaines et tiers-mondistes. Le président cubain a été le seul chef d'Etat à recevoir la médaille Health for All de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le 12 avril 1988 en reconnaissance de son travail en faveur de la santé dans le monde. Par conséquent comparer Fidel Castro à Augusto Pinochet, à Somoza, Videla ou Batista serait une aberration historique. Rappelons simplement que d'après l'UNICEF, 36 000 enfants meurent par jour de faim ou de maladie curable dans le monde et qu'aucun n'est cubain. C'est à partir de ces chiffres que devrait s'engager tout débat sérieux, dénué de toute pollution idéologique, sur les droits de l'homme. 10 Jaime Suchlicki, directeur de l'Institute of Inter-American Studies et professeur d'Histoire à la Graduate School of International Studies, résume les victoires de la Révolution en trois points: sa longévité, sa militarisation, et son engagement dans la violence. Pas un mot, des succès dans le domaine de l'éducation, la santé, le travail, le sport et l'internationalisme. 11

Totalitaire ou non, Cuba dispose du meilleur système de santé d'Amérique latine et du Tiers-Monde. Signalons au passage que seule l'extrême droite cubaine et Washington qualifient le gouvernement cubain de totalitaire qui est en réalité autoritaire (par contre la dictature sanglante de Pinochet avait été qualifiée d'autoritaire et non de régime totalitaire. Il serait intéressant d'étudier les paramètres pris en compte pour distinguer les deux qualifications). Ce service social est si performant que le ministère de la santé britannique a envoyé une commission étudier les secrets de la réussite cubaine dans ce domaine. 12 De tout l'hémisphère américain, seul le Canada possède un taux de mortalité infantile inférieur à celui de l'île socialiste. La American Association for World Health signalait que le système de santé de Cuba était « considérée de manière uniforme comme le modèle prééminent pour le Tiers-monde ». Cuba dispose de deux fois plus de médecins que l'Angleterre pour une population quatre fois inférieure. Le seul vaccin contre la méningite cérébro-spinale B reconnu par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est une découverte cubaine. C'est d'ailleurs le seul vaccin de ce genre au monde. Cuba abrite 2% de la population latino-américaine mais 11% de ses scientifiques. La santé est restée une priorité du gouvernement cubain, même durant la très délicate période spéciale qui a suivi la chute du bloc soviétique : entre 1989 et 1994, le budget de la santé a augmenté de 17% et, fait important, « il n'y a pas de barrière raciale qui empêche l'accès à la santé » selon la American Public Health Association qui remarque, non sans fondement, qu'il est « souvent dit que Cuba ne représente plus une menace pour les Etats-Unis. Mais ce n'est pas vrai. C'est une menace. La menace émane de l'exemple offert par Cuba – un exemple d'un pays avec la volonté politique de fournir une bonne attention médicale à tous ses citoyens ». Cuba est le pays qui dispose du nombre de plus élevé de médecins par habitant au monde. 13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Jeu 21 Fév - 22:19

Pour ce qui concerne l'éducation, le Département de l'Education de l'UNESCO signale que Cuba dispose du taux d'analphabétisme le plus bas et du taux de scolarisation le plus élevé d'Amérique latine. Selon le même organisme, un élève cubain a deux fois plus de connaissance qu'un enfant latino-américain. Il déclare que « Cuba, bien que ce soit l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine, dispose des meilleurs résultats en ce qui concerne l'éducation basique». Juan Cassassus du Latin American Laboratory for Evaluation and Quality of Education de l'UNESCO note que « l'éducation a été la priorité de haut rang à Cuba depuis 40 ans. C'est une véritable société d'éducation ». Le rapport de 1999 portant sur l'éducation et concernant 13 pays d'Amérique latine classe Cuba en tête dans toutes les matières d'enseignement. Sur 11 millions d'habitants, plus de 500 000 disposent d'un diplôme universitaire et il y a actuellement 4 millions d'étudiants à Cuba. 75% des écoles se situent à la campagne. Dans le secteur de l'éducation aussi, Cuba reste le pays qui dispose du nombre le plus élevé de professeurs par habitant au monde. 14

Jaime Suchlicki évoque également l'internationalisme qu'il réduit uniquement à « l'engagement dans la révolution violente ».15 Les missions internationales cubaines se déroulent dans les régions les plus éloignées des pays pauvres. Cuba reste le pays qui a fourni la plus importante assistance aux victimes de la catastrophe de Chernobyl malgré les difficultés économiques et les nécessités nationales. Le 27 janvier 1993, le Ministre ukrainien de la santé déclara qu'aucun pays n'avait apporté autant d'aide à l'Ukraine, la Biélorussie, l'Arménie et la Russie que Cuba. 16 En 1992, après la catastrophe nucléaire de Goiania au Brésil, beaucoup moins médiatique que celle de Chernobyl mais que reste le deuxième plus grave désastre nucléaire de l'histoire, Cuba fut le seul pays à en accueillir les victimes. 17

En 2001, 2 359 médecins cubains ont offert leurs services de manière gratuite dans 17 pays pauvres. En 2002, 2 671 médecins ont accompli des missions dans le Tiers Monde sous l'égide du Programme Intégral de Santé lancé par Cuba. Depuis 1959, plus de 42 000 médecins ont officié dans plus de 100 pays offrant une attention médicale à plus de 15 millions de personnes. Actuellement, Cuba dispose de plus de médecins travaillant bénévolement dans les zones rurales du Tiers Monde que tous les médecins internationaux provenant des autres pays du monde réunis, et envoient chaque année à travers le monde plus de médecins que l'Organisation Mondiale de la Santé. Cuba offre également 500 bourses annuellement à des étudiants étasuniens, provenant des minorités ethniques pour poursuivre un programme de médecine de six années qui coûterait autour de 200 000 dollars dans une université des Etats-Unis. Ce programme a été lancé après une réunion avec les membres afro-américains du Congrès. Au total, il y a 24 000 étudiants de plus de 80 pays qui poursuivent des études totalement gratuites à Cuba. Un fait assez exceptionnel pour être souligné, mais censuré par la majorité des médias internationaux, concerne le Honduras : Actuellement, il y a plus d'étudiants noirs honduriens poursuivant une carrière de médecine à l'Ecole Latino-Américaine de Sciences Médicales de La Havane que tous ceux inscrits dans l'université la plus grande de leur pays depuis sa création. 18

En 1998, Fidel Castro déclarait lors d'un discours aux Comités de la Défense de la Révolution (CDR) :

Nous subissons un blocus, nous n'avons pas la possibilité d'acheter [quoi que ce soit] en Floride ni d'obtenir un crédit auprès d'une banque [ou] d'une de ces agences internationales. Mais d'un autre côté nous disposons de nous même : un peuple endurci, un peuple vétéran, un peuple d'expérience, un peuple organisé, un peuple protégé. Voici les données, les noms et adresses des personnes décédées. Pas un enfant, pas un adolescent, pas un jeune ! En dépit de nos difficultés et pénuries, nous avons envoyé l'aide auparavant mentionnée à la République Dominicaine sous la responsabilité de la Révolution et avec votre appui. Voilà ce qui est important. 19

Toutes ces réussites sociales, incroyables à concevoir pour un pays du Tiers Monde qui de plus est insulaire et victime du plus long blocus de l'histoire imposé par la première puissance mondiale, sont supprimées tacitement par la majeure partie des médias occidentaux. Le président de la Banque Mondiale, James Wolfensohn, déclarait en avril 2001 que Cuba avait « fait un excellent travail en matière d'éducation et de santé. Ils ont fait un bon travail et cela ne me gêne pas de l'admettre ». Jimmy Carter a félicité Cuba pour « ses systèmes magnifiques de santé et d'éducation universelles ». La CANF n'en dit pas un mot évidemment et la presse internationale, qui est d'habitude tellement préoccupée par tout ce qui se passe à Cuba, ne juge pas ces informations dignes d'intérêt. 20

Quel que soit le jugement porté sur le gouvernement cubain, que l'on le considère structurellement non démocratique ou pas, les acquis sociaux sont là. Rappelons simplement qu'il sera difficile de parler de dictature à Cuba tant que des pays comme le Mexique, la Colombie ou l'Argentine, seront considérés comme démocratiques à moins que l'on ne limite le concept de démocratie à sa définition doctrinale.

La dernière campagne de propagande lancée contre Cuba faisait allusion au potentiel biotechnologique de l'île qui pourrait soi-disant fournir des armes chimiques à des groupes terroristes. Depuis 1982, Cuba a été accusé d'être un «Etat soutenant le terrorisme » par le Département d'Etat. A l'époque, le terrorisme en question était représenté, aux yeux de Washington par les Sandinistes et les guérillas du Salvador et du Guatemala luttant contre les dictatures au pouvoir. Lors du rapport annuel sur le terrorisme publié en avril 2001, Cuba faisait partie de la liste des Etats supportant le terrorisme avec l'Iran, l'Irak, la Syrie, la Libye, la Corée du Nord et le Soudan. Etrangement, ni l'Arabie Saoudite ni l'Afghanistan, ni le Pakistan n'appartenaient à cette liste. L'explication donnée pour la stigmatisation de Cuba était la suivante : « Cuba a continué à fournir un refuge à plusieurs terroristes et à des fugitifs étasuniens en 2000. Un nombre de terroristes basques [appartenant à] l'ETA qui a trouvé refuge à Cuba il y a quelques années continue de vivre dans l'île, de la même manière que plusieurs fugitifs terroristes étasuniens. La Havane maintient aussi des liens avec d'autres Etats terroristes et des insurgés d'Amérique latine. Les deux plus grandes organisations terroristes des Etats-Unis, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) et l'Armée de Libération Nationale (ELN) ont toutes deux maintenus une présence permanente sur l'île ». Aucun lien clair n'est dessiné entre un quelconque attentat terroriste dans le monde et Cuba. Philip Peters, membre du Département d'Etat sous Reagan et Bush remarquait que « la désignation de Cuba était exagérée pour des raisons politiques [et] que la politique intérieure était un facteur faussant [la donne] ». Richard Nuccio, le conseiller au Président Clinton notait que « les gens [accusant Cuba] savent qu'il s'agit d'un calcul politique. Cela rend heureux une partie des électeurs en Floride et cela ne coûte rien ». 21

Si l'on s'en tient aux paramètres avancés par le Département d'Etat pour qualifier un pays de terroriste, les Etats-Unis devraient faire partie de la liste car non seulement ils abritent les pires terroristes de l'hémisphère américain comme Orlando Bosh, mais en plus ils maintiennent d'étroites relations avec l'Etat colombien qui est, selon la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FILDH), responsable des 2/3 des assassinats commis en Colombie, avec l'aide des paramilitaires dont les liens avec l'armée régulière sont si étroits qu'il est extrêmement difficile de les différencier. Curieusement, les paramilitaires colombiens n'ont été qualifiés d'organisation terroriste que très récemment (en 2002) après maintes pressions malgré le fait que tous les organismes internationaux des droits de l'homme s'accordaient à dire que la plupart des exactions commises en Colombie sont l'œuvre des groupuscules paramilitaires. 22

En septembre 2001, juste après les odieux attentats contre les tours jumelles de New York, l'Institut des Etudes Cubaines et Cubano-Américaines de l'Université de Miami, financé par la CANF publiait une étude sous le titre : Castro and Terrorism, a Chronology. La droite radicale de Miami a essayé en vain de lier les attentats du 11 septembre 2001 avec le gouvernement cubain espérant profiter de l'émoi suscité pour raviver l'hostilité des Etats-Unis envers l'archipel des Caraïbes et faire en sorte qu'il soit inclus dans le réseau terroriste international. Il est ironique de constater que les responsables d'innombrables actes terroristes contre Cuba s'enveloppent dans la toge de la lutte contre le terrorisme et accuse la première victime du terrorisme de fomenter ces inqualifiables actes. Dans cette étude, les auteurs considèrent le mouvement révolutionnaire cubain qui a renversé la dictature de Batista comme terroriste, ainsi que toutes les révolutions qui ont éclaté un peu partout dans le monde au début des années 60 : le Mouvement de Libération de l'Angola (MPLA), le South-West African Peoples Organization (SWAPO) et le African National Congress (ANC) d'Afrique du Sud, le Front de Libération Nationale (FLN) algérien, et l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Même le président du Venezuela, Hugo Chavez, est mis en cause. Parmi les actes et liens terroristes figure la…publication du livre de Régis Debray Révolution dans la Révolution, l'aide accordée aux Sandinistes, et…l'élection Abdelaziz Bouteflika à la présidence algérienne soulignant que ce dernier est un vieil ami de la révolution cubaine. 23

Le 6 mai 2002, le sous-Secrétaire d'Etat pour le Contrôle des Armes et la Sécurité Internationale, John Bolton, dénonçait Cuba comme possédant un potentiel bactériologique offensif lors d'un discours à la Heritage Foundation en présence de nombreux dirigeants de la CANF. Il accusait notamment Cuba de développer des armes bactériologiques destinés à des « Etats voyous », avançant comme argument le rôle mondial de la recherche cubaine en biotechnologie médicale qui a permis de découvrir de nombreux vaccins et qui a fourni une substantielle aide médicale à de nombreux pays parmi lesquels l'Iran. Aucune preuve n'a été fournie et le Président Jimmy Carter, après avoir visité les centres de recherche biotechnologique de Cuba et après s'être informé auprès des services secrets du Département d'Etat, a qualifié les allégations de John Bolton de calomnies. Le Secrétaire d'Etat, Colin Powell a également démenti les accusations portées par Bolton. Le Center for International Policy expliquait cette attaque par la volonté de la ligne dure de l'exil de condamner « la visite de Jimmy Carter à Cuba ». Dans son discours, John Bolton faisant référence à une phrase que Fidel Castro aurait prononcé lors de sa visite en Iran dans laquelle il disait : « l'Iran et Cuba, en coopérant peuvent mettre les Etats-Unis à genoux ». Après investigation, il apparaît que cette citation attribuée au chef du gouvernement cubain est une complète fabrication de la part du sous-Secrétaire d'Etat dans le but d'induire son assistance en erreur. En effet, n'importe quelle personne familière avec les discours de Fidel Castro reconnaît immédiatement que ce n'est pas son style de tenir des discours pareils. Les critiques envers les Etats-Unis sont acerbes et parfois violentes mais sans jamais se dénuer d'une profonde sympathie et compassion envers le peuple du voisin du Nord qui est considéré comme une victime. 24

Lors d'un témoignage auprès du Congrès, le sénateur Dorgan questionna l'Assistant au secrétaire d'Etat, Otto Reich, pour savoir pour pourquoi les allégations concernant les armes biotechnologiques cubaines ne faisaient pas partie du dernier rapport publié par le Département d'Etat sur le terrorisme mondial, lequel répondit : « je ne sais pas qui publie ce document ». Dorgan rétorqua alors étonné : « C'est votre département qui le publie, c'est une publication du Département d'Etat ». Otto Reich affirma alors : « il doit être incomplet ». La volonté de stigmatiser une nouvelle fois Cuba n'est que la continuation d'un long processus d'une systématique campagne de diffamations lancées contre Cuba depuis le triomphe de la révolution, la plupart des flétrissures ne se basant sur aucun fait avéré. 25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 122
Age : 30
Localisation : Courrières
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 0:49

Comparer le régime à d'autres régimes pour faire oublier l'horreur de ce régime n'est pas une réponse (si ça en est une, elle est d'une débilité profonde) : je pourrai également dire qu'il vaut mieux être un opposant à Castro en prison à la Havane aujourd'hui que juif en camp de concentration dans les années 30 en Allemagne.
Je considère que tes interventions ne méritent même pas d'être relevées tellement elles respirent le révisionnisme et la mauvaise foi sur un régime qui n'a que d'égal les pires dictatures de l'Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louis-marie

louis-marie

Nombre de messages : 51
Age : 32
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 0:54

bien envoye bebert.
dsl pablo mais il a bien raison de dire cela...
cela ne vaut pas le coup d'être releve.
l'horreur est cache par les forces de repressions.
bebert meme si tu es de gauche je trouve que tu as des reflexions tres pertinantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 1:24

Citation :
Comparer le régime à d'autres régimes pour faire oublier l'horreur de ce régime n'est pas une réponse

Très bien. Alors explique m'en l'horreur car je ne la saisis pas. Comme je le dis, il n'est ni torture ni assassinat. Et je compare ce régime à ce qui est comparable, à ce qu'on ne condamne pas. Je rappelle qu'il s'agit d'un pays du tiers monde, dont les ressources naturelles sont très faibles, et que malgré tout cela on n'y meurt pas de faim on y est soigné et éduqué. Et ce malgré l'embargo qui n'arrange rien à l'affaire.
Compare maintenant Cuba à n'importe quel autre pays du tiers monde. A n'importe quel autre pays à qui l'on infligerait les sanctions que l'on inflige.

C'est vous qui n'apportez aucune réponse en déclarant Cuba "horreur du monde" sans autre forme d'argument.
Alors j'attend de ta part que tu me dises quelle est l'horreur de ce régime ?
Je compare à d'autres régimes car je me demande pourquoi s'acharner à ce point sur le régime cubain malgré les avancées sociales apportées par Cuba. A qui ça sert ? Et je montre que l'acharnement sur le régime Cubain est bien au service de quelque chose puisque d'autres régimes soit disant démocratique sont soutenus par la communauté internationale alors qu'ils commettent des exactions bien plus importante (Colombie, Argentine etc..).

En tout cas ravis de voir que cette fois tu t'es renseigné avant de dire des idioties comme "Cuba est pro-staline".

Oui il y a des répressions de dissidents, je nie pas ça. Ca fait pas pour moi de cet état une "horreur". Je ne hisse probablement pas la démocratie au niveau auquel vous la hissez.

J'attend qu'on me décrive l'horreur cubaine avec impatience.

Ah oui et l'horreur est caché par les forces de répression ça me fait rire aussi, un tout petit état qu'on essaye de faire tomber depuis 50 ans, pourrait cacher ses centres de torture, ou ses exécutions sommaires. Il y a une police politique mais ça me parait assez "gros" ce que tu dis là.

Ah si il existe un centre de torture à Cuba vous avez raison. Je vous présente mes excuses. Ca s'appelle "Guantanamo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polo

polo

Nombre de messages : 81
Age : 30
Localisation : un camping car sur le parking de carrefour
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 2:39

N'empêche que cuba , se proclamant communiste , vit actuellement du capitalisme le plus brut ( pas totalement evidemment mais en partie conséquente )

En effet , ayant exporté l'image du martyr cubain ( j'ai nommé ernesto "che" guevera )à travers le monde, elle vend des produits dérivés allant des t-shirts ( banal ) a la soupe du che ( si cela n'est pas une abomination liée au profit direct....:p). ces produits sont vendus dans cuba et en dehors de cuba a tout petit jeune ayant des parents bobo partout dans le monde afin de satisfaire leur crise d'adolesence xD

donc bonjour l'image communiste révolutionnaire.....sans compter evidemment les boucheries et les prises d'otages indéfendables ( oui pablo :p ) citées plus haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 3:17

Waouw quelle maîtrise du sujet Paul !

Prise d'otages o_O ? Boucherie ?

Citation :
En effet , ayant exporté l'image du martyr cubain ( j'ai nommé ernesto "che" guevera )à travers le monde, elle vend des produits dérivés allant des t-shirts ( banal ) a la soupe du che ( si cela n'est pas une abomination liée au profit direct....:p). ces produits sont vendus dans cuba et en dehors de cuba a tout petit jeune ayant des parents bobo partout dans le monde afin de satisfaire leur crise d'adolesence xD

Ah wé les tee-shirts avec écrit "Made in thaïland" dessus c'est de ceux là que tu parles ? Arrête de dire n'importe quoi. En admettant même que Cuba vende des teeshirts du Che (ce qui est faux tout le monde le sait) le communisme n'interdit ni la production ni l'exportation. Le communisme n'interdit pas non plus le commerce.

T'as donc faux sur toute la ligne : d'un point de vue des faits tu dis n'importe quoi, et d'un point de vue théorique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polo

polo

Nombre de messages : 81
Age : 30
Localisation : un camping car sur le parking de carrefour
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 15:11

même si je ne maîtrise pas le sujet comme il se doit ( je l'avoue ) et que mon post était un peu hors sujet par rapport au théme général , je ne m'acharne pas à défendre un dictateur indéfendable en écrivant des paragraphes complet disant tout le "bien " qu'il a fait au monde....sur ce j'abandonne ce post

ps : l'histoire du che est passé sur capital à m6 donc , l'economie cubaine en bénéficie vraiment.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 19:20

J'attend qu'on m'explique ce dont on l'accuse. C'est tout. A part atteinte aux libertés individuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura.v

laura.v

Nombre de messages : 148
Age : 29
Localisation : ronchin
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 19:51

Bon je m'y mets parce que je trouve qu'il avance pas ce débat.
Bon c'est clair que Castro on a craché dessus pdt d années ms on est dans un pays capitaliste donc forcément on en entend parler qu'en mal, premier point.
Mais faut quand même pas abusé en le mettant sur un piedestal kil ne merite absolument pas, les libertés individuelles, tu as l'air de croire que c'est juste un petit truc minime, ben je trouve que c'est déjà parfaitement horrible. Il s'est jamais remis en question, ni son pouvoir, système totalitariste où le droit de vote pr un president qui leur correspond n'existe même pas, et là avec le frère qui reprend le pouvoir ça devient la monarchie.

Vous avez pas entendu parler de cet étudiant ki a osé remettre en question le pouvoir de castro et c methodes en lui demandant pourquoi internet était censuré et pourquoi ils ne savaient pas toujours ce ki se passait dans le monde...cet étudiant est en prison, pour avoir fait koi exactemt? dire la vérité c tout.
Parfois faut savoir écouter autre chose que les infos kon nous donne, je suis daccord, france2 et tf1 ont leur point de vue, mais faut pas aller jusqu'a dire qu'il a reussi a rendre heureux tout un pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://not-an-addict.skyblog.com
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 20:43

Citation :
Il s'est jamais remis en question, ni son pouvoir, système totalitariste où le droit de vote pr un president qui leur correspond n'existe même pas, et là avec le frère qui reprend le pouvoir ça devient la monarchie.

Pour l'instant c'était Raul qui tenait les reines du pouvoir en tant que N°2 du gouvernement, mais y aura des élections pour connaitre le successeur définitif. D'ailleurs ce qu'a annoncé Castro c'est pas qu'il se retirait du pouvoir mais qu'il se représenterait plus aux élections. C'est le parlement qui désigne le président à Cuba. Et les députés sont élus au suffrage universel.
C'est juste une précision que je fais, parce qu'étant donné qu'il y a un parti unique c'est pas vraiment démocratique. Jprécise simplement parce que je suis pas pour la succession de Raul au pouvoir. Mais de toute façon Raul ne pourra pas rester plus d'un mandat au pouvoir.

Résultat des élections : Dimanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura.v

laura.v

Nombre de messages : 148
Age : 29
Localisation : ronchin
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 20:48

t'appelles ça des elections toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://not-an-addict.skyblog.com
Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 122
Age : 30
Localisation : Courrières
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 20:54

"C'est le parlement qui désigne le président à Cuba. Et les députés sont élus au suffrage universel. "

En même temps, Fidel était président à vie donc le suffrage universel n'est qu'un joli mot qui n'est pas appliqué.
Quant au résultat de l'élection de dimanche, je peux, sans prendre beaucoup de risque, que le vainqueur sera... Raul (coïncidence n'est-ce pas?)
Parti au pouvoir le seul autorisé par la constitution, élections truquées, opposants politiques en prison...
L'année dernière je suis allé voir Ignacio Ramonet, le directeur du Monde Diplomatique, suite à son bouquin sur Fidel Castro. J'ai entendu un couple expliquer leur bonheur quant à leur voyage à travers l'île. Ils avaient rencontré des gens qui adoraient Fidel et qui étaient en phase avec le régime.
En même temps, les personnes qui habitent le long de la route touristique (la seule que les touristes pourront empruntés d'ailleurs puisque si vous vous baladez à La Havane, ne vous étonnez pas de voir des militaires encadrer le périmètre) sont accrédités par le pouvoir pour parler aux étrangers.
Les autres, me demanderez-vous?
Ils sont tous simplement déplacés loin des zones touristiques et des routes principales afin de conserver une belle image de l'île et de son pouvoir politique.

Enfin, anecdote un peu plus personnelle : mon oncle et ma tante se sont liés d'amitié avec un chanteur cubain. Ils lui envoyaient de l'argent tous les mois, avec cet argent, il a pu s'acheter des meubles pour sa maison et finalement vivre dans un logement décent.
Petit problème : la police a fait une petite descente chez lui, lui a pris tous ses meubles, car l'égalitarisme doit être respecté (enfin dans le cas cubain, c'est du nivellement par le bas qu'on fait, ça me semble même bête de le préciser...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 20:58

Ce ne sont pas des élections démocratiques mais ce sont des élections quand même. Et tous les candidats à la présidence ne sont pas les mêmes. C'est pour ça que je précise. Parce que Raul ne sera pas forcément le successeur même si il ya de fortes chances.

Et pour répondre à Bertrand Raul ne briguera probablement qu'un seul mandat.

Citation :
Petit problème : la police a fait une petite descente chez lui, lui a pris tous ses meubles, car l'égalitarisme doit être respecté (enfin dans le cas cubain, c'est du nivellement par le bas qu'on fait, ça me semble même bête de le préciser...)

Oui il est interdit à Cuba de recevoir de l'argent de la part d'étrangers. Ca me semble pas choquant dans un pays socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 21:07

A propos de ton histoire de déplacement limité Bertrand je veux bien que tu me donnes des liens. J'avais déjà lu que les Cubains n'avaient pas une liberté de circuler complète, mais par contre j'avais toujours lu qu'au contraire les étrangers pouvaient aller où ils le souhaitaient (dans certaines limites, par exemple interdit de s'arrêter aux alentours des cultures car les Cubains ont peur que leurs champs soient empoisonnés).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 122
Age : 30
Localisation : Courrières
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 21:08

il ne briguera qu'un seul mandant parce qu'il est bien trop vieux, et qu'ayant beaucoup moins de charisme que son frère, il n'arrivera pas à hypnotiser les foules aussi longtemps.

ps : c'est tout simplement de source familiale, donc pour toi, pas fiable, mais pour moi si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Ven 22 Fév - 21:23

Citation :
ps : c'est tout simplement de source familiale, donc pour toi, pas fiable, mais pour moi si.

Waouw. Après ma famille a aidé des cubains à quitter leur dictature horrible pour aller chez Franco, ma famille a aidé un Cubain à vivre dans son pays, maintenant ma famille s'est rendu à Cuba.


Tiens je viens de consulter le site du ministère des affaires étrangères et ils y indiquent rien qui ressemble à ce dont tu parles. Par contre ils conseillent en effet de pas s'éloigner des routes principales pas parce que c'est interdit mais juste parce que les routes sont pourries. J'en tire la conclusion qu'il n'est pas interdit de se déplacer où l'on veut sur l'île Cubaine.
Enfin bon c'est qu'un site gouvernemental Français, il a surement été piraté par Fidel Castro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe

Philippe

Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : lambersart
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Sam 23 Fév - 4:25

Bon alors moi j'ai trouver ça (j ai vu que c était la mode le copier coller ^^) :

"Président de la Commission cubaine pour les droits de l’homme et la réconciliation nationale (CCDHRN, interdite), Elizardo Sanchez Santa Cruz, lui-même ancien prisonnier politique, a déjà à plusieurs reprises souligné “l’hypertrophie du système carcéral” cubain, passé de 14 prisons en 1958 à plus de 200 aujourd’hui.

“La torture physique n’est pas la règle à Cuba”, selon lui, mais “la torture psychologique est régulièrement pratiquée”, sous forme d’isolement du prisonnier dans des cellules minuscules, surchauffées, mal aérées, sans eau courante, et accompagnée parfois de privation de sommeil pour l’obtention d’aveux.

De très nombreux témoignages ont permis d’établir que la torture a été pratiquée massivement à Cuba, et continue de l’être. Selon l’organisation CubaArchive.org, le castrisme aurait fait 9.240 victimes à Cuba."

Donc pas de tortures, mais tortures quand même... C'est compliqué à Cuba quand même ^^

Ensuite, il est vrai que l'on joue beaucoup sur l'ignorance des pays occidentaux pour diaboliser le gouvernement cubain. Mais parler de "modèle", c'est tout de même un peu éxagérer non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spasm.artblog.fr
nooshor (pablo)

nooshor (pablo)

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Sam 23 Fév - 4:49

Citation :
De très nombreux témoignages ont permis d’établir que la torture a été pratiquée massivement à Cuba, et continue de l’être. Selon l’organisation CubaArchive.org, le castrisme aurait fait 9.240 victimes à Cuba."

C'est justement ces témoignages que je suis en incapacité de trouver. Et ensuite dire que le Castrisme a fait 9.240 victimes ça a aucun sens. Je veux dire on compte quoi ? Les soldats tués durant la révolution ? Les condamnations à mort juste après la révolution ? Je pense qu'avoir des dates etc.. est important. 9000 victimes durant une révolution c'est pas 9000 victimes l'année dernière. Ce que je veux dire c'est que ces chiffres n'ont pas de sens lorsqu'on parle de 50 ans d'histoire. Je n'ai aucune idée des chiffres exacts mais je sais que la révolution cubaine et les 3 ou 4 années qui ont suivi ont été particulièrement sanglantes (comme dans la plupart des révolutions).

D'autre part je me méfie énormément des chiffres sur Cuba provenant des USA, puisqu'il y a d'abord manipulation de la part du gouvernement mais aussi un lobby d'extrême droite anticastriste de Miami.

Quand je parle de modèle cubain, j'aurai aussi bien pu dire modèle nazi, j'utilise modèle au sens d'une façon d'organiser la société originale propre à la nation cubaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 122
Age : 30
Localisation : Courrières
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Fidel Castro   Sam 23 Fév - 12:03

bon ben conclusion de tout ça : vivement que le modèle soit changé à Cuba!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fidel Castro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fidel Castro
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mort de Fidel Castro
» bonjour (fidel castor)
» Rosalia de CASTRO
» BIG FOS A NOTRE FIDEL CASTOR
» Les dictatures du XXIe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Classe Prépa ENS Cachan :: Le reste xD :: Politique-
Sauter vers: